Reiki

Reiki-Dô, un art de guérison holistique

Le Reiki-Dô, la voie du Reiki, est l'héritage de l'enseignement que Mikao Usui Sensei nous a légué au début du 19e siècle au Japon.

Le Reiki est avant tout une voie de transformation et d'éveil. Il constitue un magnifique instrument d'harmonisation et de guérison globale et profonde de l'être avec lui-même, son milieu et le Tout.

C'est un magnifique art de vie; l'Amour de la vie par la Vie.

Le mot japonais Reiki se traduit par Energie Universelle de Vie, la force originelle, présente en tout être et en toute chose.

Le Reiki représente le Souffle de Vie primordiale et favorise au moyen de la canalisation par l'imposition des mains l'épanouissement physique, psychique et spirituel.

Notre canal de guérison est activé et renforcé durant les stages et rencontres par le Reiju (initiation / bénédiction); l'éveil de la petite graine qui sommeille au plus profond dans chacun de nous et qui s'épanouit, par nos soins, un jour en un magnifique Lotus.

Le Reiki n'est ni une religion, ni une science médicale, mais une magnifique expérience, toujours disponible et qui nous guide dans la quête de notre vie.

Mes stages sont basés sur les lignées de transmission de Mme Takata (le Reiki comme méthode de guérison ) et de Suzuki San (Usui-Dô / Usui Teate comme voie de développement personnel et spirituel), réunies en une nouvelle lignée par Don Alexander.

La vie de Mikao Usui Sensei

Mikao Usui Sensei

Mikao Usui Sensei

Beaucoup de choses ont été dites et écrites sur la vie de Mikao Usui Sensei dans le monde du Reiki, le présentant parfois comme Docteur chrétien et d'autre fois comme moine bouddhiste.

Nos premières informations viennent de Mme Takata / Hawaï / USA (1900 à 1980), initiée au Reiki par Dr Chujiro Hayashi (1878 à 1925) et qui à rendu le Reiki accessible en occident. Elle présenta Usui Sensei comme chrétien, enseignant le christianisme à l'université de Kyoto au Japon. Pour nous situer dans le temps, nous sommes vers 1941, et les Etats Unis sont impliqués dans le conflit mondial par une attaque japonaise sur Pearl Harbor. Si Mme Takata avait présenté Mikao Usui comme bouddhiste japonais, peut-être n'aurions-nous jamais entendu parler du Reiki.

Depuis la parution du livre «Feu du Reiki» de Frank Arjava Petter en 1996, un peu de lumière a été mise sur Mikao Usui et une certaine ouverture sur le monde du Reiki japonais. En découvrant sa stèle funèbre dans le temple Sahoji près de Tokyo, écrit par deux de ses plus proches élèves, Jusaburo Ushida et Masayuki Ohada, d'autres indications sur sa probable vie ont été révélées, notamment sa date de naissance et de décès.

Mais déjà auparavant, Don Alexander avait supposé une éventuelle origine dans la tradition Mikyyo, le bouddhisme ésotérique japonais et divisé en deux grandes écoles: Le Tendaï et le Shingon. Ses suppositions étaient basées, entre autres, sur l'origine de nos 4 symboles, et, à l'époque «pure spéculation».

Et la «légende» de Mikao Usui Sensei continue... beaucoup de suppositions et spéculations qui contiennent certainement du vrai et qui seront probablement révélées un jour.

De nos jours, concrètement, nous savons relativement peu de choses sur la vie de Usui Sensei.

Il est né le 15 août 1865 dans un village nommé Taniai-Muro dans le district de Yamagata, province de Gifu / Kyoto. Des 1915, il donna des enseignements à Suzuki-San, une nonne bouddhiste de l'école Tendaï et qui est toujours en vie. Elle transmet son enseignement via Chris Marsh à Don Alexander.

En 1923, un terrible tremblement de terre secouait Kyoto et ses environs. Dans le souci d'apporter de l'aide à ses compatriotes victimes de cette catastrophe, Usui Sensei commence à enseigner et initier un grand nombre de personnes. Une de ces personnes était Dr Chujiro Hayashi, amiral dans la marine japonaise et qui a reçu la transmission du Shiho (enseignant) par Usui Sensei en 1925.

Mikao Usui Sensei est décédé le 9 mars 1926 à Fukuyama, près de Hiroshima.

Il est dit qu'il est né dans une famille de grands Samurais et que très jeune, il fut envoyé dans un monastère Tendaï.

Mikao Usui Sensei

Mikao Usui Sensei

Il y a eu différentes périodes dans sa vie, où il a exercé des métiers comme employé de bureau, secrétaire de politicien, industriel ou encore reporter.

Usui Sensei aura également pratiqué les arts martiaux et les entraînements énergétiques comme le Aiki-Jutsu, ou des arts martiaux proche de l'Aïkido. Il est dit qu'à un moment il a été proche de Morihei Ueshiba Sensei, le fondateur de l'Aïkido.

Une autre trace très importante dans la vie d'Usui Sensei est certainement le Kurama Yama, déjà nommé dans la transmission de Mme Takata, où il est dit que sur le Mt Kurama, durant une retraite de 21 jours, Usui Sensi a reçu la transmission du Reiki et des symboles.

Le Kurama Yama est encore aujourd'hui un haut-lieu de pèlerinage et une montagne sacrée pour le Bouddhisme et le Shinto, la religion «naturelle» du Japon. En même temps c'est une montagne très importante du Bujutsu, des arts martiaux et du Shugendo, religion très ancienne basée sur des rituels et pratiques bouddhistes, taoïstes et shintoïstes. Les disciples du Shugendo sont appelés yamabushi, «ceux qui dorment dans la montagne», ou shugenja, «ceux qui accumulent du pouvoir ou l'expérience spirituel».

A l'époque de Mikao Usui Sensei, le Japon était gouverné par l'empereur Meiji (1868 - 1912), ce qui a amené une modernisation du pays et l'ouverture au monde occidental. Le gouvernement de Meiji a essayé à la fin du 19ème siècle d'universaliser l'idéologie Shinto au Japon et de bannir le Bouddhisme. De ce fait, les pratiques et rituels du Shugendo ont été officiellement perdus et les adeptes se sont retirés dans la clandestinité et le silence des montagnes japonaises.

Les yamabushi sont encore aujourd'hui reconnus et respectés pour leurs pouvoirs extraordinaires. Leur vie de pratique d'ascèses de la montagne contiennent de longues pratiques de jeûnes, d'isolement et de méditations solitaires, des pèlerinages de groupe, de chants et récitations des sutras (textes contenant une vérité entière) et d'être assis ou debout sous des chutes d'eau. Un attribut de leur pouvoir est celui de la guérison. Pour certains, Usui Sensei aurait été un de ces ascètes de la montagne, et son enseignement un résultat de cet entraînement. (Shugen = dure, difficile / Do = voie, chemin).

Mikao Usui Sensei n'a pas parlé de Reiki dans ses enseignements, mais utilisé le terme Teate, qui signifie «soin médical» ou «guérison manuelle, par le toucher». Le Usui Teate signifie donc la «méthode thérapeutique/de guérison manuelle selon Usui». Le nom Reiki est apparu seulement dans les préceptes et sur la stèle funéraire d'Usui Sensei. Il est très probable que c'est Dr Hayashi qui a instauré le nom Reiki ainsi que le traitement de base des positions des mains.

Les 5 préceptes de Mikao Usui Sensei

Voici le texte original et intégral, comportant les 5 préceptes, retrouvé sur un morceau de lin.

Ces 5 préceptes nous viennent de l'empereur Meiji qui régna à l'époque d'Usui Sensei, et à qui il vouait un grand respect.

Si Mikao Usui Sensei enseigna ces 5 préceptes, ce n'était certainement pas pour fonder une nouvelle religion, mais pour permettre à ses élèves de prendre leur vie en main.

Source: «Reiki - Le legs du Dr Usui» par Frank Arjava Petter, Editions Niando.
en japonaisen français
Shoufuku no hihooLa méthode secrète pour initier le bonheur
Manbyo no ley-yakuLe médicament merveilleux contre toutes les maladies (du corps et de l'esprit)
Kyo dake waJuste pour aujourd'hui
Okoru-naNe te mets pas en colère
Shimpai sunaNe te fais pas de souci
Kansha shiteMontre de la gratitude
Goo hage meTravaille dur (sur toi-même)
Hito ni shinsetsu niSoit bon envers tes prochains
Asa yuu gassho shite, kokoro ni nenji, kuchi ni tonaeyoMatin et soir, assieds-toi, les mains jointes, et répète ces mots à voix haute et dans ton coeur
Shin shin kaizen, Usui Reiki RyohoPour l'amélioration du corps et de l'esprit, la méthode du Reiki Usui
Chosso Usui MikaoLe fondateur Mikao Usui

Comme il le dit: «pour l'amélioration du corps et de l'esprit», il est nécessaire dans un processus de guérison, peu importe le domaine, physique, émotionnel ou spirituel, de «rectifier» ou de modifier certains fonctionnements ou habitudes.

Ces habitudes ou façons de voir la vie nous mettent souvent en état de jugement, et nous séparent du monde et donc du TOUT. Notre illusion ou vue partielle devient alors réalité, créant un déséquilibre envers le monde et envers nous-même.

En répétant ces 5 préceptes régulièrement, nous nous permettons de donner un sens spirituel à notre vie de tous les jours et de rester en contact avec des aspects que nous aimerions voir appliqués par l'extérieur envers nous-mêmes.

A l'origine ces préceptes étaient écrits en kanji, l'écriture japonaise, nous nous retrouvons aujourd'hui avec différentes traductions, mais qui ont toutes les mêmes significations et le même but. Pour ma part, j'ai choisi dans mes enseignements la version suivante:

" Juste pour aujourd'hui, demeure libre de toute colère, demeure libre de tout souci, honore tes parents, tes aînés, tes professeurs et tes maîtres, gagne ta vie honnêtement, montre de la gratitude envers toute la création. "

Ainsi avons-nous peut-être un bon outil pour créer notre véritable réalité et de saisir la responsabilité envers nous et le monde qui nous est offert. Il n'y a que des expériences...

Présentation de Don Alexander

Don Alexander

Don Alexander, enseignant Reiki international, vivant près de Londres, a vécu dans les années 60 durant 10 ans dans la forêt thaïlandaise comme moine bouddhiste. C'est là qu'il a acquis une base solide de la méditation et une connaissance profonde du sanskrit.

Suite à l'expérience de moine, Don Alexander se forme comme psychothérapeute, avant de découvrir le Reiki et de l'enseigner dès les années 80 à travers le monde.

Parallèlement à l'enseignement, il s'investit avec beaucoup d'amour dans sa propre compréhension du Reiki et dans la recherche des origines, des racines profondes et anciennes de cet art de guérison par imposition des mains.

Depuis 1995 nous avons le grand bonheur et le privilège de pouvoir suivre régulièrement les enseignements de Don Alexander en Suisse romande.

Au Japon

Dans les premières années, les rendez-vous étaient annuels et basés sur les racines profondes de nos symboles du Reiki.

Depuis l'année 2000, ces enseignements se sont transformés, ont évolué grâce à l'immense disponibilité de Don et à la demande et volonté profonde, sincère de ses élèves pour un enseignement suivi et régulier.

Don Alexander reçoit depuis quelque temps lui-même un enseignement direct de ce que transmettait Micao Usui Sensei dès 1915 à Suzuki-San, nonne bouddhiste de l'école Tendaï qui vit encore dans son monastère au Japon.

" Quel est le but du Reiki... Celui de guérir ? Bien, si c'est alors le cas, que signifie donc "guérir"?
En fait, ce n'est pas tant que "j'ai" cette intention de guérir, mais que je SUIS cette intention... " Don Alexander

Kototama

Texte écrit par Isabelle Padovani, enseignante en Onsei-Do

L'origine de Kototama remonte à la nuit des temps.

Le principe de Kototama a été conservé dans les traditions spirituelles du monde entier. Cependant, l'âme de cette pratique et les outils permettant de la faire vivre a été cachée depuis si longtemps que les hommes en ont perdu la trace...

La tradition du Shintô (le Shintô est la religion originelle du Japon. Shintô signifie « la Voie des Dieux ») est sous-tendue par le principe de Kototama, ce qui signifie "mot-âme", équivalent littéral du "Verbe" occidental.

Selon cette tradition, en des temps anciens, Kototama était le principe universel employé par l'homme pour communiquer. On retrouve cette notion dans la Bible, avant l'épisode de la tour de Babel: "Tout le monde se servait d'une seule langue et des mêmes mots". Selon la tradition littérale depuis l'hébreu: "Et c'est toute la terre, une seule lèvre, des paroles unies".

Selon certaines sources, le principe de Kototama aurait été perfectionné il y a 56 000 ans. A cette époque très reculée, nos ancêtres saisirent la réalité de l'univers entier sous la forme de rythmes sonores. Le nom complet du principe fondamental de ces rythmes de vie est Kototama Futomani.

Kojiki

Kototama est la dimension sonore de la Vie...

L'essence de Kototama Futomani est composée de 50 sons: au Japon, ils furent d'abord conservés de génération en génération dans les cinquante sons du langage Yamato, forme archaïque de la langue japonaise moderne, puis cachés sous la forme de 50 divinités dans la cosmogonie décrite dans le Kojiki, ouvrage compilé en 711 ap. J.C.

Il y a 100 ans, l'Empereur Meiji révolutionna la vie de son pays, en commençant à importer des coutumes occidentales. C'est à lui que le Japon doit son entrée dans le monde moderne.

Meiji et son épouse commencèrent la tâche gigantesque de déchiffrage du Kojiki. Ils demandèrent à une troisième personne de se joindre à eux: Harumichi Yamakoshi Sensei, professeur de calligraphie attaché à la famille impériale, et expert en matière de documents anciens.

C'était une entreprise très longue et très difficile. Après la mort de ces trois premiers chercheurs, l'oeuvre fut poursuivie par Hakisima Yamakoshi Sensei, fils du professeur de calligraphie, qui eut pour secrétaire pour l'aider dans sa lourde tâche Koji Ogasawara Sensei. Ce dernier travailla avec lui sur le déchiffrage du Kojiki, mit ses notes au clair, et se voua à son tour au rétablissement de la signification originelle du livre. Après la mort d'Hakisima Yamakoshi Sensei, c'est lui qui compléta et finalisa le résultat de leurs travaux.

Nakazono Sensei, disciple de Morihei Ueshiba, fondateur de l'Aïkido, reçu d'Ogasawara Senseï l'intégralité des enseignements cachés dans le Kojiki, et entra ainsi dans la lignée des "Gardiens du Son".

Le Kototama est aujourd'hui enseigné en Europe par quelques enseignants ayant reçu une transmission orale directe issue de cette lignée.

Le principe originel du Kototama, resté occulté pendant 3000 ans, est aujourd'hui rendu au monde moderne. Afin de retrouver le sens du principe de vie, et retrouver la source.

Vous avez donc l'opportunité, après 3000 ans de secret, d'avoir accès à la clef du Son, et aux principes perfectionnés par nos lointains ancêtres il y a 56 000 ans...

Site web optimisé pour Mozilla Firefox
© Copyright 2007 ergsac.ch | Réalisé par Abonobo ©
Mentions légales et à propos | Valid XHTML 1.0 Strict Valid CSS 2.0